Courrier de Hans Wijers aux salariés du groupe Akzo

Publié le par Akzonoubez

 

Cliquez ici pour visionner la vidéo dans laquelle notre CEO, Hans Wijers, aborde les résultats financiers du 2e trimestre (Q2) de l'année 2009.

Chers collègues,

Aujourd’hui, nous avons annoncé nos résultats financiers pour le premier semestre de l’année.

A la fin du premier trimestre, nous avions annoncé que nos marchés commençaient à se stabiliser et je suis ravi de pouvoir vous annoncer que cette tendance s'est poursuivie au second trimestre. Grâce à ce contexte légèrement plus favorable, nous avons pu enregistrer des résultats meilleurs que prévus, tant au niveau de nos résultats financiers qu’au niveau de nos bénéfices et de la gestion du capital d’exploitation et nous avons également gagné du terrain sur nos concurrents en matière de parts de marché. Ces résultats témoignent de vos efforts.

Les chiffres que nous avons annoncés aujourd’hui reflètent clairement les conditions difficiles du marché qui ont notamment entraîné une chute de 16% de nos volumes de vente et une baisse de 10% de nos revenus. Nous avons enregistré pour le premier semestre de l’année 2009 une marge EBITDA de 11,9% qui était de 13,1% l’année dernière et qui se trouve bien en dessous de notre objectif à moyen terme de 14%. Nous ne disposons que de très peu de visibilité sur nos marchés et bien que les conditions ne se soient pas détériorées au cours des derniers mois, nous n’anticipons pas une reprise rapide et allons donc devoir composer avec ce contexte.

Alors, qu’allons-nous faire ? Nous allons continuer à nous concentrer sur : nos clients, nos coûts et notre encaisse.

Nous sommes en train de renforcer nos relations avec nos clients, nous sommes à l’affût de nouvelles parts de marché et nous envisageons de développer et de commercialiser de nouveaux produits.

Nous sommes bien décidés à réduire nos coûts et à continuer à mener à bien notre programme de restructuration. Nous avons encore une multitude de projets à réaliser, tout particulièrement en Europe.

S’agissant de notre encaisse, nous nous concentrons sur la réduction de notre capital d’exploitation et bien que nous ayons déjà bien progressé sur ce point, la route est encore longue.

Nos objectifs stratégiques à long terme resteront les mêmes : développer nos marchés, faire en sorte que notre marge EBITDA atteigne les 14% d’ici la fin de l’année 2011, réduire notre capital d’exploitation, améliorer la sécurité, se classer parmi les trois premières entreprises du Dow Jones Sustainability Index et effectuer un bond en avant dans notre usine à talents. Nous tenons également à atteindre tous ces objectifs en respectant toujours nos principes commerciaux très clairs.

Notre performance au cours du 2e trimestre (Q2) indique que nous allons dans la bonne direction mais que nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir. Nous ne pouvons pas uniquement nous attendre à une amélioration de l’environnement économique pour atteindre nos objectifs et nous devons nous préparer à vivre une période de croissance lente prolongée. Dans cet environnement, seules les entreprises fondamentalement fortes survivent et prospèrent. Et AkzoNobel est en position de force. En effet, nous avons les atouts suivants : des positions de leader dans le monde entier, un programme stratégique clair, des possibilités de rendre notre entreprise plus efficace et de réduire nos coûts ainsi qu’une situation financière solide et un bilan sain.

Et surtout, nous vous avons, vous. Une équipe motivée, très talentueuse et énergique de collègues.

Soyons fiers de ce que nous avons accompli au cours du 2e trimestre mais ne nous reposons pas sur nos lauriers. Je suis convaincu que nous continuerons à prospérer dans ce contexte difficile et à nous imposer en tant que leader industriel à même d’offrir aujourd’hui les réponses de demain (« Tomorrow’s Answers Today »).

Cordialement,


Hans Wijers,
CEO


Si vous souhaitez adresser des questions à Hans Wijers concernant ce message, veuillez les envoyer à : asktheceo@akzonobel.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article