Asnières mobilisé

Publié le par Akzonoubez

Ce vendredi, la direction invite le personnel d' Asnières à une réunion d'information à 9h pensant tronquer le de-briefing du personnel et élu de chaque vendredi à 12h30 en dehors du siège.

Néanmoins le personnel d'Asnières reste mobilisé et est prêt à mener des actions conjointes avec l'usine de GQ.

Pour faciliter les échanges n'oubliez pas de vous inscrire à la "newsletter"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Köbar 20/06/2009 07:21

Il n'y a que le nom de l'entreprise qui change.


Consternation à Noyelles-lès-Seclin
La fermeture de l'usine Michelin concerne 276 salariés


L'annonce de la fermeture de l'usine de Noyelles-lès-Seclin, qui emploie 276 salariés, a créé un immense choc. Seules douze personnes devraient initialement se voir proposer un départ à la retraite, les autres étant invitées à occuper un poste sur le site des Gravanches, à Clermont-Ferrand.

Il y a un délit d'entrave : avec les syndicats, nous irons le prouver devant les tribunaux."
Martine Aubry, présidente de Lille métropole communauté urbaine (LMCU)

Selon Gilles Cocquerez, délégué FO, les salariés ont le « sentiment d'avoir été de très bons élèves et d'être trahis par leur professeur" : "En 2008, nous avons eu les meilleurs résultats du groupe Michelin, et aujourd'hui, on nous annonce la fermeture prochaine du site », regrette-t-il. Les reclassements à Clermont-Ferrand ? Peu sont en mesure de déménager : « Je viens d'acheter une maison, ma femme travaille ici. C'est un gros coup de massue", a déclaré Christophe, 39 ans, dont seize à Michelin.

Alors, beaucoup songent à « se battre » et à "ne rien lâcher", avec, dans la tête, l'exemple des salariés de l'usine Continental de Clairoix et les "bénéfices records" de Michelin : « Le reclassement, c'est à négocier, estime Laurent Decarpentry, délégué CFDT. Ca peut être acceptable si les conditions sont intéressantes, mais pour beaucoup, ce sera impossible de bouger."

Accompagné de Michel-François Delannoy, premier vice-président de LMCU (Lille métropole communauté urbaine), et de Pierre de Saintignon, vice-président du conseil régional, Martine Aubry, maire de Lille, s'est rendue hier à la rencontre des salariés : "On est ici chez Michelin, pas dans une PME qui serait lâchée par son principal client", a-t-elle déclaré, « en colère », à des représentants syndicaux et des salariés du site. "Il y a un délit d'entrave: avec les syndicats, nous irons le prouver devant les tribunaux", a-t-elle ajouté, estimant "qu'à l'évidence, la fermeture de l'usine était prévue d'avance".
« Dans une période certes difficile économiquement, nous pourrions souhaiter que la responsabilité sociale d'entreprises bénéficiaires les amène à accepter une baisse de leurs profits et le maintien de leur personnel dans la perspective de jours meilleurs », a déclaré pour sa part Michel-François Delannoy.

http://www.metrofrance.com/info-locale/consternation-a-noyelles-les-seclin/pifq!ve0t2ddCvzzYdtfQYc1udQ/

Pinochet 18/06/2009 23:21

Au fait, ce texte a été envoyé aux médias il y a plusieurs semaines.

Bonjour,

Le groupe Akzo Nobel, conformément à son plan de suppression d'emploi (3500 dans le monde), s'apprête à fermer le siège d'ICI Paints Deco France situé à Asnières ainsi que l'usine du même nom située à Grand Quevilly. Aucune mesure concrète n’est arrêtée quant à l’avenir des salariés n’intéressant pas la direction Akzo Nobel France dont le PDG est Mr Benichou. Seul, le personnel pouvant transmettre le savoir faire de Dulux Valentine(Leader en France) a, dés la fusion, été convié avec les honneurs à rejoindre les locaux de Montataire, siège d’Akzo Nobel en France.

Environ trois 250 emplois sont concernés.
Des pourparlers sont en cours pour décider de l’avenir d’environ 250 salariés.

En France.
Le groupe ICI réalise un chiffre d’affaire d’environ 150 ME avec un effectif de moins de 300 salariés. Le groupe Akzo Nobel réalise un chiffre d’affaire d’environ 190 ME avec un effectif de plus de 500 personnes.

Heartily

ki ki est pas dakor? 18/06/2009 21:47

Le texte de l'Appel du 18 juin 1940



Discours du Général de Gaulle prononcé à la radio de Londres le 18 juin 1940. Cet appel n'a pas été enregistré.



« Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat.

Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire.

Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des Etats-Unis.

Cette guerre n'est pas limitée au territoire malheureux de notre pays. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Toutes les fautes, tous les retards, toutes les souffrances, n'empêchent pas qu'il y a, dans l'univers, tous les moyens nécessaires pour écraser un
jour nos ennemis. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique, nous pourrons vaincre dans l'avenir par une force mécanique supérieure. Le destin du monde est là.

Moi, Général de Gaulle, actuellement à Londres, j'invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j'invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s'y trouver, à se mettre en rapport avec moi.

Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas.

Demain, comme aujourd'hui, je parlerai à la Radio de Londres.

Crocket 18/06/2009 19:30

Pour info.

L'escroquerie

Elément légal (article 313-1 du code pénal) : « L'escroquerie est le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manoeuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge. L'escroquerie est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 375.000 € d'amende. »

Comme toute infraction, l'escroquerie nécessite un élément légal (l'article 313-1 sus-cité) et des éléments matériels et moral.

Eléments matériels de l'escroquerie

Deux éléments ressortent de la définition du code pénal : l'emploi de moyens frauduleux et la remise d'une chose convoitée (tant que la chose n'est pas remise, il s'agit d'une tentative d'infraction, également punissable).

Les moyens frauduleux constitutifs de l'escroquerie sont :
- le mensonge : usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité,
- l'abus de qualité vraie : abuser d'une qualité qui inspire confiance,
- la manoeuvre frauduleuse : le code pénal ne définit pas leur nature mais indique qu'elles doivent être de nature à tromper une personne (physique ou morale)

La remise d'une chose. Il peut s'agir :
- d'un bien : fonds, valeurs, bien immobilier,
- de la fourniture d'un service,
- de la signature d'un acte le déchargeant d'une obligation,
- de la signature d'un acte lui conférant des droits qu'il n'aurait pas eu.


Elément moral de l'escroquerie

Comme toute infraction, l'escroc doit avoir agi intentionnellement

Les peines encourues pour escroquerie

Personnes physiques : 5 ans d'emprisonnement, 375.000 € d'amende et interdiction ou confiscation de certains droits.
Personnes morales : amende multipliée par 5 et peines prévues à l'article 131-39 du code pénal.

La tentative est punissable des mêmes peines (art. 313-3).

Prescription : 3 ans à compter du jour de la remise de la chose convoitée.

Et c'est extensible.

http://perlpot.net/cod/penal.pdf

Akzonoubez 19/06/2009 16:17


Crocket nous précise que ce message est destiné à la direction


joie 18/06/2009 16:46

A une journée près c'était l'appel du 18 juin ! Cà vaut le coup de relire ce texte, il est malheureusement encore tout à fait d'actualité

http://www.charles-de-gaulle.org/pages/l-homme/dossiers-thematiques/1940-1944-la-seconde-guerre-mondiale/l-appel-du-18-juin/documents/le-texte-de-l-appel-du-18-juin-1940.php

Restons TOUS ENSEMBLE mobilisés !